21 févr. 2011

"Ich bin ein Berliner"....qui a eu froid....

voilà 3 jours de Berlin...de la marche (la ville est graaaande..), du froid( souvent -6/-10° en température ressentie), 1 jour de soleil, du S-Bahn, du U-Bahn, des noms de stations à regarder 3 fois pour s'en souvenir, des bouts de mur (hallucinant), une 1ère au Burger King(je sais pas très allemand), un zoo avec quasi-pas d'animaux dehors (y'a que les touristes qui sont assez cons pour se balader dans le froid :o)  ), des Wurst, une auberge de 1913, l'ascenseur le plus rapide d'Europe, des Bars avec vieux canapés défraichis, fauteuils dépareillés et tapisserie kitsch, idem pour l'architecture (dépareillée), des bars où on peut fumer,des fleurs sur chaque table, des prostiputes en Moonboots, des plats au resto quasi tout le temps en dessous de 10 euros, un hotel 3* à 40 euros la nuit, un accueil...accueillant...trop plein de choses qu'on n'a pas eu le temps de voir et moult photos à trier!!
(photos à suivre)

et pour la p'tit histoire de la phrase de Kennedy :
"Ich bin ein Berliner" : La phrase juste aurait dû être Ich bin Berliner, et non pas Ein Berliner, puisque Ein Berliner désigne une sorte de gros beignet.

1 commentaire:

  1. Et bien justement, les historiens ont confirmé depuis, et ils sont unanimes, que John F. Kennedy adorait les beignets teutons, et qu'il a profité de son passage à Berlin pour faire ce superbe jeu de mots qui, traduit en français fait à peu près ceci : JE SUIS UN GROS BEIGNET
    Sympathique non ?
    L'histoire ne dit pas si c'est un beignet nature ou à la framboise...

    RépondreSupprimer

merci pour le petit mot!
( pour avoir une réponse,il suffit de cliquer sur "s'abonner par mail" )